À Hugues II de Salins, le 15 novembre 1657
Note [35]

« et ce qu’on colporte sur un calcul bloqué dans la vessie n’est que fable : il se porte bien et pour notre malheur, il est tout-puissant. » Dans la transcription de Chéreau, la lettre est incomplète et finit ici. La suite contredit la nouvelle de la bonne santé du cardinal, mais de telles volte-face sont courantes chez Guy Patin.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues II de Salins, le 15 novembre 1657. Note 35

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0503&cln=35

(Consulté le 26.11.2022)

Licence Creative Commons