À Claude II Belin, le 2 octobre 1635
Note [4]

Philippe de Canaye, sieur de Fresne (Paris 1551-1610), conseiller d’État sous Henri iii, avait été, sous Henri iv, ambassadeur en Angleterre, en Allemagne, à Venise, et employé à d’importantes négociations. Désigné comme arbitre lors de la Conférence de Fontainebleau (1600, v. note [3], lettre 548), il se sentit ébranlé dans sa croyance et peu après, abjura le calvinisme.

Guy Patin citait ici les Lettres et ambassades de messire Philippe Canaye, seigneur de Fresne… avec un sommaire de sa vie, et un récit particulier du procès criminel fait au maréchal de Biron, composé par M. de La Guesle… (Publié par Robert Regnault, minime de Paris) (Paris, Étienne Richer, 1635-1636, 3 volumes in‑fo).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 2 octobre 1635. Note 4

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0025&cln=4

(Consulté le 04.10.2022)

Licence Creative Commons