À Charles Spon, le 6 janvier 1654
Note [4]

« Un immense défenseur royal, combattant de la volonté, est enterré sous ce petit tombeau. Saumaise a achevé sa vie en étranger à Spa, Maastricht en garde tristement les cendres et les os. Il a péri parce qu’il fut mortel, son autre partie a été rendue aux cieux, il devient le plus grand, il ne peut en exister de plus savant. » Guy Patin a ajouté Mastric. dans la marge avec un appel (˙/.) sur le mot Traiectum, qu’il voulait sans doute aider Charles Spon à correctement comprendre.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 6 janvier 1654. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0336&cln=4

(Consulté le 25.11.2020)

Licence Creative Commons