À Hugues II de Salins, le 6 mars 1655
Note [4]

« c’est pourquoi je souhaite que Dieu bénisse sa famille. »

Les Berbis étaient une des grandes dynasties du parlement de Dijon. Bénigne de Berbis fut celui d’entre eux qui figura parmi les juges du maréchal de Marillac en 1632 (v. note [17], lettre 10) et qui vota courageusement l’acquittement en dépit des pressions exercées par Richelieu.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues II de Salins, le 6 mars 1655. Note 4

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0393&cln=4

(Consulté le 04.02.2023)

Licence Creative Commons