À André Falconet, le 6 février 1665
Note [4]

« à cette arène Dieu l’a conduit » ; Tertullien (v. note [18], lettre 287) :

« Ainsi votre épistate,, {a} Jésus Christ, qui vous a oints de l’Esprit et conduits dans cette arène, {b} a voulu, avant le jour de l’épreuve, vous couper de la liberté pour vous entraîner plus intensément afin que les forces fussent fortifiées en vous. »


  1. Celui qui vous gouverne.

  2. et ad hoc scamma produxit.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 6 février 1665. Note 4

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0810&cln=4

(Consulté le 14.12.2019)

Licence Creative Commons