À Marten Schoock, le 7 juillet 1663, note 4.
Note [4]

V. note [4], lettre latine 241, pour les longues tractations qui ont précédé la paix de Pise (22 février 1664) mettant fin à l’affaire des gardes corses, source d’un grave conflit entre le pape et le roi de France.

La bibliographie extensive de Marten Schoock établie par Paquot ne contient aucun ouvrage sur Machiavel.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Marten Schoock, le 7 juillet 1663, note 4.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1283&cln=4

(Consulté le 30/05/2024)

Licence Creative Commons