À Charles Spon, le 1er août 1656
Note [44]

Anne de la Magdeleine, comtesse de Sault, puis épouse en 1632 de François de Bonne de Créqui, duc de Lesdiguières et gouverneur du Dauphiné, était par sa mère, Hippolyte de Gondi, cousine germaine du cardinal de Retz.

Tallemant des Réaux (Historiettes, tome ii, page 305) :

« Il {a} est enclin à l’amour, il a la galanterie en tête et veut faire du bruit ; mais sa passion dominante, c’est l’ambition ; son humeur est étrangement inquiète et la bile le tourmente presque toujours. Dans sa petite jeunesse, il voyait fort sa parenté, et principalement Mme de Lesdiguière. Je crois qu’il en a été amoureux »


  1. Retz.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 1er août 1656. Note 44

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0442&cln=44

(Consulté le 31.10.2020)

Licence Creative Commons