À Charles Spon, le 30 janvier 1654
Note [46]

Parti de Pézenas, le prince de Conti avait gagné Montpellier puis Vienne en Dauphiné et Lyon. Parvenu à Auxerre, il attendit les ordres du roi, mais on ne lui demanda pas de retourner à Lyon : le 16 février, « ayant dîné à Essonne, < il > arriva sur le soir en cette ville dans le carrosse de Son Éminence, qui l’avait été rencontrer à Villejuive et l’amena au Louvre où il fut reçu de Leurs Majestés avec des transports de joie » (Gazette, ordinaire no 23, de Paris 21 février 1654, page 176). Guy Patin allait en reparler lui-même au début de la lettre suivante.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 30 janvier 1654. Note 46

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0337&cln=46

(Consulté le 07.12.2022)

Licence Creative Commons