À Charles Spon, le 4 février 1650, note 49.
Note [49]

« Il y a grande vertu dans les herbes, les paroles et les pierres » : c’est peut-être un proverbe hébreu, mais sûrement le titre du chapitre 12 du Tractatus de morbis [Traité des maladies] de l’Ortus medicinæ… [Naissance de la médecine…] (Amsterdam, 1648, page 575, v. note [11], lettre 121) du médecin alchimiste Jan Baptist Van Helmont, que Guy Patin exécrait.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 4 février 1650, note 49.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0216&cln=49

(Consulté le 02/03/2024)

Licence Creative Commons