À Claude II Belin, le 8 août 1644
Note [5]

Le P. Louis Jacob de Saint-Charles (Chalon-sur-Saône 1608-Paris 1670) était entré en 1625 dans l’Ordre des carmes et s’adonnait avec passion à des recherches sur les bibliothèques. Il s’était rendu à Rome, à Lyon, à Paris, visitant toutes celles qu’il pouvait, ramassant partout des matériaux. Il devint bibliothécaire du cardinal de Retz puis d’Achille de Harlay, premier président du Parlement (G.D.U. xixe s.).

De sa vaste et laborieuse production bibliographique, Guy Patin citait ici le Traité des plus belles bibliothèques publiques et particulières, qui ont été et qui sont à présent dans le monde ; divisé en deux parties (Paris, Rolet Le Duc, 1644, in‑8o), où se lisent ces lignes (pages 551‑552) :

« M. Guy Patin, natif de Beauvaisis, docteur de la Faculté de médecine de Paris et censeur des Écoles, est digne de louange, non seulement pour sa vivacité et bonté d’esprit, mais encore pour une singulière recherche qu’il fait des bons livres, pour augmenter sa belle bibliothèque, qui excède six mille volumes en toutes les sciences. »

Le P. Jacob de Saint-Charles était ami de Gabriel Naudé et de Guy Patin ; il participait à leurs réjouissances érudites, telles que le joyeux festin organisé en 1651 par Naudé dans sa maison de Gentilly (v. note [6], lettre 159).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 8 août 1644. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0108&cln=5

(Consulté le 25.11.2020)

Licence Creative Commons