À André Falconet, le 22 octobre 1660
Note [5]

Walter (ou Edme) Montagu (vers 1603-1677), gentilhomme anglais, ancien confident de Buckingham, avait fréquenté la cour de Louis xiii, où il avait lié amitié avec Mazarin. Converti au catholicisme en 1635, il avait été ordonné prêtre pour devenir aumônier d’Anne d’Autriche, jusqu’à l’assister sur son lit de mort. Montagu semble avoir joué un rôle important dans l’ascension fulgurante de Mazarin aux plus hautes fonctions à la mort de Louis xiii. Durant toute la partie catholique et française de son existence, Montagu fut un familier du Val-de-Grâce (le couvent parisien où Anne d’Autriche aima toujours à se retirer) et de la prieure du carmel de Pontoise, la sœur du chancelier Séguier. « Il manque une étude sur ce personnage, probablement considérable » (Goubert). Montagu mourut à Paris, pensionnaire de l’hospice des Incurables.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 22 octobre 1660. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0646&cln=5

(Consulté le 28.01.2021)

Licence Creative Commons