À André Falconet, le 5 novembre 1660, note 5.
Note [5]

Le rattachement de deux nouvelles provinces à la Couronne de France par la paix des Pyrénées allait justifier la création du Conseil souverain de Roussillon à Perpignan, et du Conseil provincial d’Artois à Arras. Ces institutions étaient les équivalents des parlements régionaux des autres provinces (ce qui pouvaient leur faire craindre une réduction de leur ressort).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 5 novembre 1660, note 5.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0648&cln=5

(Consulté le 25/06/2024)

Licence Creative Commons