À André Falconet, le 21 mars 1662
Note [5]

« Il y a un mystère ».

Une très vive contrariété peut faire blanchir les cheveux en fort peu de temps. Guy Patin faisait allusion au Projet de Saint-Mandé, dont on accablait Nicolas Fouquet. Il l’avait rédigé en 1658 et caché dans le cabinet secret de sa maison de Saint-Mandé. C’était un plan détaillé, mais tout de même assez dérisoire, de l’insurrection que son réseau d’amis devrait allumer par tout le royaume dans le cas où il serait arrêté et traîné en justice. Ce projet servit de base à l’accusation de lèse-majesté qu’on porta contre le surintendant déchu, et à la disgrâce de nombre de ses obligés qui s’y trouvaient cités.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 21 mars 1662. Note 5

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0730&cln=5

(Consulté le 08.10.2022)

Licence Creative Commons