À Johannes Antonides Vander Linden, le 26 décembre 1653
Note [5]

Outre ceux mentionnés dans le contrat signé avec Pierre Rigaud (v. supra note [3]), Guy Patin conservait (entre autres), dans sa bibliothèque personnelle, les manuscrits des « Chrestomathies [recueils de morceaux choisis] physiologiques et pathologiques » de Caspar Hofmann ; il s’est acharné à les faire imprimer pendant vingt ans, jusqu’à obtenir le couronnement tardif de ses efforts obstinés (Lyon, 1668, v. note [1], lettre 929).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 26 décembre 1653. Note 5

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1061&cln=5

(Consulté le 28.01.2021)

Licence Creative Commons