À Johannes Antonides Vander Linden, le 31 août 1657, note 5.
Note [5]

Pour respecter les nuances de l’époque, j’ai traduit le mot Jurisconsultus du manuscrit (abrégé en ICtus) par jurisconsulte, « savant en droit, qui en a écrit ou que l’on consulte sur l’interprétation des lois et des coutumes, sur les difficultés d’un procès » (Furetière), plutôt que par juriste (« docteur du droit », ibid.) : « jurisconsulte est celui qui fait profession du droit et de donner conseil ; juriste, auteur qui a écrit sur les matières de droit » (Dictionnaire critique de la langue française de l’abbé Jean-François Féraud, 1761).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 31 août 1657, note 5.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1121&cln=5

(Consulté le 13/04/2024)

Licence Creative Commons