De Martial Meynard de Favelou, le 19 janvier 1657, note 5.
Note [5]

Nouvelle locution obscure, probablement triviale : pour dire que les poudres purgatives et fébrifuges avaient déclenché un tel flux de ventre chez les quartenaires qu’ils eurent à regretter de n’avoir pas utilisé tout le bois de leurs forêts pour se construire des lieux d’aisance.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Martial Meynard de Favelou, le 19 janvier 1657, note 5.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9049&cln=5

(Consulté le 21/06/2024)

Licence Creative Commons