À André Falconet, le 20 janvier 1662, note 6.
Note [6]

« jambons de Mayence » ; Furetière : « préparation de jambons qui se fait en les salant avec du salpêtre pur et en les pressant dans un pressoir à linge pendant huit jours. Après quoi, on les trempe dans de l’esprit de vin où il y aura eu des grains de genièvre pilés et macérés, et ensuite on les met sécher à la fumée du bois de genièvre. »

V. notule {a}, note [9], lettre de Claude ii Belin datée du 31 janvier 1657 pour Mayence (Moguntia en latin).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 20 janvier 1662, note 6.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0720&cln=6

(Consulté le 24/02/2024)

Licence Creative Commons