À Sebastian Scheffer, le 17 avril 1663
Note [6]

« les petits frères des géants » ; Juvénal (Satire iv, vers 97‑98) :

prodigio par est in nobilitate senectus,
unde fit ut malim fraterculus esse gigantis
.

[c’est prodige de voir noblesse et grand âge aller ensemble ; voilà pourquoi j’aimerais mieux être le petit frère du géant]. {a}


  1. C’est-à-dire un inconnu né du dernier des misérables.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Sebastian Scheffer, le 17 avril 1663. Note 6

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1272&cln=6

(Consulté le 02.08.2021)

Licence Creative Commons