À Johann Daniel Horst, le 3 juin 1665
Note [6]

« Les Muses nous invitent à chanter » (Ovide, Métamorphoses, livre v, vers 333) : fragment dont la traduction suppose une élision du mot carmen (ou carmina) [chant(s), poème(s)], et dont la compréhension renvoie aux Muses (Aonides) comme protectrices des arts libéraux et, par extension ici, de la pure, honnête et salutaire médecine ; mais qu’aurait-elle donc pu faire de mieux que la charlatanerie dans un cancer ulcéré du sein ?

Le lien humoral entre cette tumeur (atrabilarius tumor) et l’atrabile, tenue pour froide et sèche, était une pure vision de l’esprit, destinée à cacher l’ignorance des médecins (qui n’est pas encore tout à fait dissipée de nos jours sur ce sujet).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Daniel Horst, le 3 juin 1665. Note 6

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1387&cln=6

(Consulté le 12.04.2021)

Licence Creative Commons