Autres écrits : Le manuscrit 2007 de la Bibliothèque interuniversitaire de santé (recueil Peÿrilhe)
Note [65]

Ex professo : « avec grande compétence ».

Pierre Suë citait ici :

  • le mémoire de Michel-Augustin Thouret (v. supra note [16]) Sur l’affection particulière de la face, à laquelle on a donné le nom de Tic douloureux. Lu le 7 octobre 1785 (Histoire de la Société royale de médecine. Années m. dcc. lxxxiv et lxxxv. Avec les Mémoires de médecine et de physique médicale pour les mêmes années, tirés des registres de la Société, Paris, Théophile Barrois, 1788, in‑4o, pages 204‑256) ;

  • l’Essai sur la maladie de la face, nommée le tic douloureux ; avec quelques réflexions sur le Raptus Caninus de Cælius Aurelianus [v. infra note [66]]. Par M. Pujol, médecin du roi à l’hôpital de Castres, médecin extraordinaire de l’École royale et militaire de Sorèze [Tarn], membre de l’Académie des sciences et belles-lettres de Béziers, correspondant de la Société royale de médecine de Paris, des académies des sciences de Montpellier et de Toulouse, etc., etc. (Paris, Théophile Barrois, 1787, in‑12).

    Alexis Pujol, natif de Poujol près de Béziers (1739-1804), médecin de Castres (Tarn), docteur de la Faculté de Toulouse en 1762, a publié de nombreux essais relatant des observations qu’il avait fondées sur sa pratique médicale (v. la note biographique de F.‑G. Boisseau dans Panckoucke).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Le manuscrit 2007 de la Bibliothèque interuniversitaire de santé (recueil Peÿrilhe). Note 65

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8128&cln=65

(Consulté le 30.11.2022)

Licence Creative Commons