À Claude II Belin, le 4 septembre 1641
Note [7]

Un demi-setier équivaut environ à un quart de litre.

L’eau-de-vie « est du vin qu’on fait distiller dans un matras [une cornue] au bain-marie, ou à petit feu de flamme, et qu’on réduit environ à la sixième partie ; le reste est un flegme insipide. On fait passer le col du matras en serpentant dans un tonneau d’eau froide pour la refroidir plus tôt. Quand cette eau-de-vie est distillée encore une fois, et réduite à la septième partie, on a de l’esprit de vin ; lequel étant derechef distillé, donne de l’esprit de vin rectifié » (Furetière).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 4 septembre 1641. Note 7

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0060&cln=7

(Consulté le 16.05.2021)

Licence Creative Commons