À Claude II Belin, le 25 août 1642, note 7.
Note [7]

On a vu dans les cinq précédentes lettres rapprochées tout le fil que Guy Patin eut à retordre avec la fièvre tierce indocile de Sébastien Belin : sa surprise sur le médiocre état du patient, qu’il avait fini par laisser partir à Troyes, était-elle parfaitement objective ?

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 25 août 1642, note 7.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0070&cln=7

(Consulté le 26/05/2024)

Licence Creative Commons