À Charles Spon, le 5 février 1643
Note [7]

Le cours en question était le baccalauréat des étudiants reçus à la fin du carême 1642, dont le cursus prenait deux ans, jusqu’à l’obtention de la licence. Dix bacheliers allaient être reçus licenciés en 1644, ce qui annonçait autant de premières thèses quodlibétaires disputées et imprimées avant Pâques 1643.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 5 février 1643. Note 7

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0076&cln=7

(Consulté le 17.09.2019)

Licence Creative Commons