À André Falconet, le 31 juillet 1669, note 7.
Note [7]

« Médecins qui sont de même avis et d’avis contraire : chétives controverses dont les malades n’ont pas besoin puisqu’elles ne font rien pour chasser les maladies » : v. note [5], lettre 802, pour le propos exact, nettement plus acerbe, de Sidonius Apollinaris, dont Guy Patin (ou son éditeur) n’a repris ici que quatre mots, Consentientes et dissentientes medicos.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 31 juillet 1669, note 7.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0961&cln=7

(Consulté le 30/05/2024)

Licence Creative Commons