Annexe : La circulation du sang expliquée à Mazarin
Note [7]

La petite circulation (dite pulmonaire) va du ventricule droit à l’oreillette gauche en passant à travers les deux poumons. Le sang veineux sort du ventricule droit ; conduit par l’artère pulmonaire (veine artérieuse) et ses branches, il se disperse dans les capillaires pulmonaires où il est oxygéné au contact de l’air inspiré contenu dans les alvéoles pulmonaires. En aval, les capillaires se réunissent pour former les veines pulmonaires qui s’abouchent dans l’oreillette gauche (artère veineuse).

Avant l’admirable découverte de Marcello Malpigi en 1661 (v. note [19], de Thomas Diafoirus et sa thèse), les contemporains de Sorbière ne connaissaient ni l’oxygénation du sang (hématose), ni sa localisation anatomique (capillaires et alvéoles pulmonaires).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : La circulation du sang expliquée à Mazarin. Note 7

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8006&cln=7

(Consulté le 18.08.2022)

Licence Creative Commons