Annexe : La bibliothèque de Guy Patin et sa dispersion
Note [7]

Ce montant est fort éloigné des 40 000 francs (livres tournois) que Guy Patin estimait être le coût de sa collection de livres en 1661 (lettre du 3 juin à André Falconet) ; mais en sous-estimant autant, Patin pouvait vouloir se mettre à l’abri de ses créanciers ou favoriser son fils Robert.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : La bibliothèque de Guy Patin et sa dispersion. Note 7

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8012&cln=7

(Consulté le 26.09.2020)

Licence Creative Commons