Autres écrits : Traité de la Conservation de santé (Guy Patin, 1632) : Chapitre III
Note [7]

« Car les eaux se gâtent si elles croupissent », Ovide (Pontiques, livre i, vers 5‑6) :

Cernis ut ignavum corrumpant otia corpus,
ut capiant vitium, ni moveantur, aquæ
.

[Tu vois que l’inaction corrompt un corps paresseux, comme se gâtent les eaux si elles croupissent].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Traité de la Conservation de santé (Guy Patin, 1632) : Chapitre III. Note 7

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8170&cln=7

(Consulté le 28.11.2020)

Licence Creative Commons