À André Falconet, le 28 avril 1654
Note [8]

« pour enfin faire voir la vérité de ce qu’a dit Pétrone : le monde entier joue la comédie. »

Pétrone, Fragment x :

Non duco contentionis funem, dum constet inter nos, quod fere totus mundus exerceat histrioniam.

[Je ne tire pas la corde de la dispute jusqu’à ce que nous tombions d’accord, car presque tout le monde joue la comédie]. {a}


  1. Totus mundus facit histrionem était la devise peinte sur le mur du Globe Theatre de William Shakespeare à Londres, mais Guy Patin ne pensait pas à cet auteur car on ne parlait guère de lui en France au xviie s. (v. notule {b}, note [13] de l’Observation xi contre les apothicaires).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 28 avril 1654. Note 8

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0347&cln=8

(Consulté le 27.01.2023)

Licence Creative Commons