À André Falconet, le 3 juin 1661
Note [8]

Les femmes étaient exclues de l’apprentissage et de l’exercice de la médecine, qui les cantonnait au seul métier de sage-femme, ou de guérisseuses plus ou moins sorcières. Bien des femmes pratiquaient pourtant avec talent et sans entrave l’art de soigner, particulièrement dans les infirmeries des monastères, comme celui de Port-Royal-des-Champs (Lettre intéressante du père Vincent Comblat, prêtre des frères mineus, à un évêque sur le monastère de Port-Royal ; Port-Royal, anthologie présentée par Laurence Plazenet, Paris, Flammarion, Mille et une pages, 2012, page 180) :

« C’est une merveille de voir comme toutes ces religieuses sont occupées et industrieuses, n’y en ayant pas une qui n’ait un métier pour le moins, quoiqu’il y ait des filles de la plus haute condition du royaume, et y en ayant même qui en savent trois ou quatre ; les unes entendant parfaitement la chirurgie, les autres la pharmacie, sachant très adroitement panser toute sorte de plaies, fractures, dislocations, etc. et les autres sachant préparer et dispenser avec une adresse et une intelligence merveilleuses toute sorte de remèdes et pour toute sorte de maladies, non seulement pour elles, mais encore pour les pauvres et pour toutes les personnes qu’elles peuvent assister de leurs charités, tâchant de faire de leurs mains ce que Jésus-Christ faisait par miracle, Quia virtus exibat de illo, et sanabat omnes. » {a}


  1. « Parce qu’il émanait de lui une vertu qui les guérissait tous » (Luc 6:19).

En 1875, Madeleine Brès, née Gebelin, fut la première Française à être honorée du diplôme docteur en médecine (mais sans le droit de postuler aux concours des hôpitaux de Paris).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 3 juin 1661. Note 8

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0701&cln=8

(Consulté le 27.09.2022)

Licence Creative Commons