À Charles Spon, le 6 décembre 1644
Note [9]

Janus (Jan) Grüter (Gruytere ou Gruterus, Anvers 1560-Heidelberg 1627), après une jeunesse en Angleterre (patrie de sa mère), reçut ses diplômes à Leyde. Professeur d’histoire à Wittemberg en 1586, il refusa d’adhérer au luthérianisme (formula concordiæ) et dut partir à Rostock en 1592 ; il fut nommé en 1602 bibliothécaire à l’Université d’Heidelberg.

Le Trésor critique est son plus célèbre ouvrage : Lampas sive fax artium liberalium, hoc est Thesaurus criticus, in quo infiniti loci theologorum, iurisconsultorum, medicorum, philosophorum, oratorum, poetarum, grammaticorum, scripta supplentur, corriguntur, illustrantur, notantur. Ex otiosa bibliothecarum custodia erutus et foras prodire iussus a Iano Grutero [Le Flambeau ou la torche des arts libéraux, c’est-à-dire le Trésor critique où d’innombrables passages des théologiens, jurisconsultes, médecins, philosophes, orateurs, poètes, grammairiens sont complétés, corrigés, illustrés et annotés. Arraché à la conservation oisive des bibliothèques et mis au grand jour par Janus Gruterus] (Francfort, Jonas Rhodius, 1602-1634, 7 volumes in‑8o, pour l’édition que Guy Patin a citée dans sa correspondance). Les Variarum lectionum… de Cagnati se trouvent dans le tome iii de cette énorme compilation critique.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 6 décembre 1644. Note 9

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0117&cln=9

(Consulté le 24.10.2019)

Licence Creative Commons