À Johann Theodor Schenck, le 1er octobre 1665
Note [9]

« La vieillesse est en soi une maladie, et elle est incurable, en raison des années qui ont passé » : variation latino-grecque sur un adage de Rabelais (v. note [10], lettre 965) ; Anne d’Autriche, alors mourante, était née la même année que Guy Patin, trois semaines après lui.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johann Theodor Schenck, le 1er octobre 1665. Note 9

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1407&cln=9

(Consulté le 21.09.2019)

Licence Creative Commons