À Charles Spon, le 21 janvier 1656
Note [a]

Reveillé-Parise no cclxiv (tome ii, pages 144‑149), datée du vendredi 11 janvier 1655. Cette date est impossible : le 11 janvier 1655 fut un lundi, et le pape dont il est question dans la lettre, Alexandre vii, n’a été élu que le 7 avril 1655. L’annonce de la mort du garde des sceaux Mathieu Molé, survenue le 3 janvier 1656, mène à dater la lettre du vendredi 21 janvier 1656 (date annoncée au début de la lettre suivante). Suivant son habitude, Guy Patin l’a rédigée sur plusieurs jours, ce qui explique que, écrivant au sujet sa bibliomanie (sans doute le 31 décembre 1655), il pouvait dire que le reste de l’année était trop court pour qu’il pût la réformer.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 21 janvier 1656. Note a

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0432&cln=a

(Consulté le 21.10.2019)

Licence Creative Commons