À André Falconet, le 27 février 1660
Note [a]

Réunion de deux lettres de dates très proches :

  • Du Four (édition princeps, 1683), no lxxxv (pages 275‑278), et Bulderen, no clxv (tome i, 428‑430), à Charles Spon, et Reveillé-Parise, no di (tome iii, pages 177‑179), à André Falconet, le 25 février ;

  • Bulderen, no clxvi (tome ii, pages 1‑3), à Spon, et Reveillé-Parise, no dii (tome iii, pages 179‑180), à Falconet, le 27 février 1660.

J’ai opté pour Falconet à cause de « votre abbé hydropique » : un prêtre catholique aurait répugné à se faire soigner par un médecin huguenot.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 27 février 1660. Note a

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0593&cln=a

(Consulté le 04.12.2022)

Licence Creative Commons