PrésentationMode d’emploiServices associésRéutilisations

Liste des chapitres

Catalogue des ouvrages en relation avec celui-ci
Liste des pages de ce livre | Editions Baillière Cliquez ici pour telecharger tout ou partie de ce document au format Adobe PDF (Acrobat) PDF

Bernard, Claude. Cours de médecine du Collège de France : Leçons sur les effets des substances toxiques et médicamenteuses
Paris : J.-B. Baillière, 1857.

 
Nombre de pages : 493            1-493
[Sans numérotation] Ouvrages de M. Claude Bernard
[Sans numérotation] [Page de titre]
[Sans numérotation] [Avant-propos]
[Sans numérotation] première leçon : 29 février 1856
31 Liste des publications de Magendie
[Sans numérotation] Deuxième leçon : Objet du cours. - Ce qu'on entend généralement par substances toxiques et substances médicamenteuses.- Impossiblité de les définir.- Inutilité de cette définition.- Composition chimique élémentaire de l'organisme animal.
[Sans numérotation] Troisième leçon : De l'action toxique en général.- De la pénétration des poisons dans l'organisme, dans le système artériel.- Elimination par le poumon des poisons gazeux introduits dans l'appareil digestif ou dans le système veineux général.
[Sans numérotation] Quatrième leçon : Des théories d'ordre mécanique par lesquelles on a cherché à expliquer les effets des substances introduites dans l'économie.- Expériences sur l'écoulement des liquides dans des tubes inertes, dans des tubes organisés.
[Sans numérotation] Cinquième leçon : Explication des effets toxiques ou médicamenteux par des théories d'ordre chimique.- Actions qui se rattachent à une désoxydation du sang.- Action des substances qui forment avec le sang ou avec les tissus des combinaisons stables.
[Sans numérotation] Sixième leçon : Etude des gaz toxiques.- De l'air respirable, oxygène.- Solubilité comparative des gaz dans l'eau et dans le sang des diverses parties de l'appareil circulatoire.- Influence des états de digestion, d'abstinence, sur la solubilité .
[Sans numérotation] Septième leçon : De l'influence de l'habitude sur la tolérance d'un milieu vicié.- Tendance à l'équilibre entre l'organisme et le milieu où il se trouve placé.- Phénomènes généraux de l'asphyxie par l'air confiné. Dépression de toutes les fonctions.
[Sans numérotation] Huitième leçon : La richesse en oxygène du milieu ambiant n'est pas la seule condition nécessaire à l'entretien de la vie.- Dans un milieu confiné, les animaux meurent tout autant par la présence de l'acide carbonique que par le défaut d'oxygène.
[Sans numérotation] Neuvième leçon : Nature de l'ozone.- Ses propriétés chimiques.- Mode de préparation de l'ozone. Ses effets physiologiques.- Ses relations avec les diverses conditions météorologiques
[Sans numérotation] Dixième leçon : Oxyde de carbone.- Composition d'un milieu confiné rendu mortel par de la vapeur de charbon.- Expériences.- De la mort mécanique par Introduction d'un gaz insoluble dans le système circulatoire.- L'oyde de carboneest très vénéneux.
[Sans numérotation] Onzième leçon : Le sang devient rutilant au contact de l'oxyde de carbone et cette coloration persiste.- L'oxyde de carbone tue en empêche le sang artériel de devenir veineux : il paralyse les globules et met obstacle aux échanges gazeux .
[Sans numérotation] Douzième leçon : Sous l'influence de l'oxyde de carbone, la séparation du sérum semble être plus parfaite.- Les globules ne sont plus altérés anatomiquement ; leur conservation paraît être plus prolongée.- Analogies entre l'action de l'oxyde de carbone.
[Sans numérotation] Treizième leçon : De la vapeur de charbon.- Diminution de volume d'un milieu d'un milieu confiné vicié par la respiration.- Du rôle de l'acide carbonique dans l'asphyxie.- Expériences.- Influences réunies de l'acide carbonique et de l'oxyde de carbone
[Sans numérotation] Quatorzième leçon : Fixation d'oxygène et accumulation d'acide carbonique dans le sang d'un animal qui respire dans un milieu confiné.- Expériences.- La respiration pulmonaire n'est pas une combustion, mais un échange de gaz.- Expériences
[Sans numérotation] Quinzième leçon : De l'asphyxie subite ; mécanisme de la mort.- Mort anatomique et mort dynamique ; expérience de Bichat.- Respiration artificielle rétablissant d'abord les actes mécaniques, puis les actes chimiques de la respiration.
[Sans numérotation] Seizième leçon : Curare.- Poison des flèches.- Ses effets connus.- Historique : W. Raleigh.- D'Acunja et d'Artieda.- Salvator Gilius.- J.J. Hartsinck.- Bartholomeo de Las Casas.- Bancroft.- Schreber.- Depauw.- Martius.- De Humboldt.-.
[Sans numérotation] Dix-septième leçon : Propriétés physiques et chimiques du curare.- Extraction de son principe actif.- MM. Boussingault et Roulin, Pelletier et Petroz, etc.- Caractères chimiques de la curarine.- Des contre-poisons chimiques du curare
[Sans numérotation] Dix-huitième leçon : Action physiologique du curare.- Faits rapportés par les auteurs.- Nos premières expériences (1844).- Conclusion.- Différences d'absorption du curare par les diverses surfaces muqueuses.- Son action tout spéciale sur le système .
[Sans numérotation] Dix-neuvième leçon : Expériences sur l'absorption du curare.- Le curare n'est pas altéré par le suc gastrique.- Il n'est pas absorbé par les membranes muqueuses, stomacale et vésicale, ni conjonctivale.- Il est absorbé par la membrane muqueuse rectale.
[Sans numérotation] Vingtième leçon : Poisons agissant sur les branchies des poissons. Récit d'une pêche.- Action du barbasco, du Serjanai lethalis, du cocculus Amazonum du Cyclamen europoeum.- Du rôle de l'épithelium relativement à l'absorption du curare dans l'estomac.
[Sans numérotation] Vingt et unième leçon : Le curare est sans action sur les organes actifs de la circulation, et il n'enlève pas au sang ses aptitudes physiologiques.- Action du curare sur le système nerveux : il abolit les manifestations du système nerveux .
[Sans numérotation] Vingt-deuxième leçon : Le curare agit sur le système nerveux.- Il ne faudrait pas croire qu'il agit à la fois et dans le même sens, sur les propriétés sensitives et les propriétés motrices.- Son action passagère exclut l'idée d'une lésion anatomique.
[Sans numérotation] Vingt-troisième leçon : Le curare agit exclusivement sur les nerfs moteurs.- Expériences.- Il laisse intacts les nerfs sensitifs, les muscles et tous les autres tissus de l'organisme.- Expériences sur la respiration musculaire.
[Sans numérotation] Vingt-quatrième leçon : Le sulfocyanure de potassium détruit la contractilité musculaire sans affecter primitivement du moins le système nerveux.- La strychnine abolit les fonctions des nerfs, du sentiment, et laisse intacts les nerfs moteurs .
[Sans numérotation] Vingt-cinquième leçon : La galvanisation du pneumogastrique arrête les mouvements du coeur : expérience avec le cardiomètre.- Elle ne les arrête plus chez un animal empoisonné par le curare.- Le mécanisme prochain de la mort par le curare.
[Sans numérotation] Vingt-sixième leçon : Innocuité des chairs d'animaux empoisonnés.- Transfusion du sang d'animaux empoisonnés à des animaux sains.- Du mécanisme de la mort dans l'empoisonnement par le curare, par le sulfocyanure de potassium.
397 Vingt-septième leçon : De la nicotine.- Son action se localise sur le système vasculaire capillaire.- Action d'une dose faible de nicotine sur le pneumogastrique, le poumon, le coeur.- Lorsque l'action est intense, elle porte sur le système musculaire.
[Sans numérotation] Vingt-huitième leçon : De l'éther.- Son action locale ou excitante.- Sa vaporisation dans l'estomac produisant la rupture de l'organe lorsqu'il est en trop grande quantité.- Excitation générale des voies digestives produite par l'éther.- Suractivité .
[Sans numérotation] Vingt-neuvième leçon : Action comparée de l'alcool et de l'éther purs sur les sécrétions intestinales.- L'ingestion d'éther contenant de la graisse en dissolution permet de prouver que les vaisseaux chylifères n'existent que chez les mammifères
[Sans numérotation] Trentième leçon : De l'action de l'alcool et de l'éther sur les sécrétions internes, et particulièrement sur la sécrétion sucrée du foie.- Mécanisme de cette exagération sécrétoire.- Causes d'erreur dans l'appréciation des quantités du sucre.
[Sans numérotation] Appendice
[Sans numérotation] Table des matières
Nombre de pages : 493            1-493