PrésentationMode d’emploiServices associésRéutilisations

Liste des pages

Catalogue des ouvrages en relation avec celui-ci
Liste des chapitres de ce livre | Oto-rhino-laryngologie Cliquez ici pour telecharger tout ou partie de ce document au format Adobe PDF (Acrobat) PDF

Seguin, Edouard O. Jacob Rodrigues Pereire, premier instituteur des sourds et muets en France (1744-1780)
Paris : J.-B. Baillière, 1847.

Les pages sont affichées 100 par 100.
Cliquez sur les flèches pour passer au lot suivant.
Cliquez sur un numéro de page pour
commencer votre lecture à partir de cette page
 

Nombre de pages : 359            1-100 page précédente
[sans numérotation] [Page de faux-titre]
[sans numérotation] Ouvrages du même auteur
[sans numérotation] [Page de titre]
[page blanche]
1 [Avant-propos]
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
[page blanche]
15 Notice sur Jacob Rodrigues Pereire
16 Cause et dévouement de Pereire aux sourds et muets
17 Ses premiers travaux dans l'art d'instruire et de faire parler ces infortunés
18
19
20 Son premier élève, Aaron Beaumain
21
22 Son second élève, D'azy d'Etavigny
23 Première convention passée entre M. Pereire et M. D'Azy d'Etavigny
24
25
26
27
28 Discours de R.P. Dom Cazeaux, présente Pereire et son élève d'Etavigny à l'Académie de Caen
29
30
31
32
33
34
35 Discours de Pereire à l'Académie
36
37
38 Rapport de l'Académie sur sa méthode
39
40
41
42
43
44 Le vice-roi de Sicile fait ofrir à Pereire d'élever sa fille
45
46 Pereire préfère achever la démonstration de sa méthode sur le jeune d'Etavigny
47
48
49 Arrivée de l'élève à Paris
50 Présentation à l'Académie Royale des sciences
51 Discours sur sa méthode devant l'Académie royale des sciences
52
53
54
55
56
57 Rapport de Buffon, Mairan et Ferrein sur la méthode de Pereire
58
59
60 Opinion du Journal des savants
61 Le roi veut voir Pereire
62 Lettre du duc de Chaulnes
63 Lettres du ministre d'Argenson
64 Le duc de Chaulnes confie à Pereire Saboureux de Fontenay
65 Histoire de Saboureux
66
67
68
69
70 Extrait des registres de l'Académie royale des sciences, du 27 janvier 1751. Deuxième rapport de Buffon, Mairan et Ferrein
71
72
73
74
75
76
77
78
79 Le R.P. Vanin donne à Saboureux des idées païennes sur la divinité, rectification de Pereire
80
81
82
83
84 Progrès de Saboureux de Fontenay, qui élève lui-même d'autres sourds et muets
85
86 Vers adressés à Fontenay
87 Pension accordée à l'inventeur
88
89
90 Opinion de J-J. Rousseau et de Diderot sur Pereire
91 Opinion du savant physiologiste Lecat
92
93
94
95 Opinion de Fréron et du P. André
96 Pereire envoie à l'Académie un mémoire sur la manière de suppléer à l'action du vent sur les vaisseaux de haut-bord
Nombre de pages : 359            1-100 page précédente