Faire un don, mécénat

Don de documents

  • Vous avez hérité de la bibliothèque d’un parent et ne pouvez la conserver.
  • Vous débarrassez un appartement et avez trouvé des livres de médecine ou de pharmacie qui vous encombrent.
  • Vous voulez donner des documents médicaux (livres, photos, revues, archives, instruments) à une institution d’enseignement au lieu de les jeter.

La BIU Santé peut vous aider à identifier ces documents et accepte tous les dons qui peuvent compléter et enrichir ses collections. Elle les traite, les conserve et les met à la disposition du public, en toute sécurité, pour faciliter l’accès du plus grand nombre à la connaissance.

Exemples de documents reçus en dons

Comment faire un don, modalités pratiques

Mécénat culturel

Vous pouvez aussi soutenir la BIU Santé via la Fondation Paris Descartes, tout en bénéficiant de réductions fiscales :
  • dons de particuliers : réduction d'impôt de 66% dans la limite de 20% du revenu imposable. Par ex., un don de 50€ ne vous coûte réellement que 17€ après déduction.
  • dons de sociétés : réduction d'impôt de 60% dans la limite de 5‰ du chiffre d'affaires.

Votre don peut être utilisé pour :

  • L’acquisition d’un manuscrit, d’un fonds d’archives, d'une œuvre d'art ou d’un livre rare
  • Des restaurations d’ouvrages anciens
  • Des numérisations de documents mis ensuite à la disposition du public
  • L’acquisition d’équipements mobiliers et informatiques

Contact : Guy Cobolet 01 76 53 19 70 / guy.cobolet@biusante.parisdescartes.fr

La bibliothèque est particulièrement attentive à la visibilité que le donateur souhaite conférer à son acte de générosité : quelques exemples ci-dessous ou sur notre blog.

9 000 € pour la restauration de l'atlas d'anatomie de Van Horne et Sagemolen.
Plus de détails sur notre blog.
Les Films du Parc (2017)
7 000 € pour la restauration de l'atlas d'anatomie de Van Horne et Sagemolen.
Plus de détails sur notre blog.
6 500 € pour la restauration de l'atlas d'anatomie de Van Horne et Sagemolen.
Plus de détails sur notre blog.
3 000 €
pour l'acquisition du second registre des séances de la Société anatomique de Paris et la restauration d'autres registres.
1 500 € pour l'acquisition du second registre des séances de la Société anatomique de Paris et la restauration d'autres registres.
1 500 €
pour la restauration de documents anciens.
700 €
pour la restauration d'ouvrages anciens.
400 €
pour l'achat du premier prospectus connu de l'onguent du Père Le Clerc (1728).
Donateur anonyme (2016)
10 000 €
pour l'acquisition d'un album de photographies de blessés de la guerre de 1870 avant et après restauration de la face.
9 000 €
pour l'acquisition de 16 dessins originaux d'anatomie pathologique réalisés par J.-B. Léveillé vers 1856.
2 000 €
pour l’achat ou la restauration de documents patrimoniaux.
2 500 €
pour l’achat ou la restauration de documents patrimoniaux.
1 500 €
pour l’achat ou la restauration de documents patrimoniaux.
Donateur anonyme (2015)
26 000 €
pour la rénovation de l'éclairage de la grande salle de lecture du pôle Médecine.
Donateur anonyme (2015)
10 000 €
pour l’intégration de 72 000 thèses dans la base de thèses de la BIU Santé.
15 000 €
pour la numérisation de la « Gazette des hôpitaux civils et militaires » (1828-1945) et la restauration ou l’achat de documents patrimoniaux.
9 000 €
pour des restaurations d'ouvrages et interventions dans le cadre du projet BSN5.
2 000 €
.
500 €
pour l'achat de deux lithographies d'Adrien Barrère.
5 000 €
pour la restauration et le reconditionnement de documents liés à la prise en charge de la douleur à travers le temps (XVIIe-XXe siècles) : thériaque, quinine et morphine.
Dons particuliers 2015
Dr Mazières (50 €)
Jacqueline Vons (200 €)
2 215 €
pour la restauration d'un exemplaire du Canon d'Avicenne publié en 1483. Restauration conduite par Jeanne Lauricella.
Plus de détails sur notre blog.
10 000 €
pour l'achat de 22 photographies de la fin du XIXe siècle (et l'aide à l'inventaire de la collection Pont).
Œuvres du Dr Claude Martin, elles figurent les visages, avant et après intervention, de patients défigurés.
Plus de détails sur notre blog.
10 000 €
pour la restauration des reliures remarquables de 7 ouvrages du XVIe au XVIIIe siècle (Aldovrandi, Jenty, Magati, Mattioli, Montano, Photius et Van Bra).
400 €
pour l’acquisition du diplôme de docteur en médecine délivré le 2 avril 1689 par Michel Chicoyneau à Gilbert Rémi Le Mayre (Faculté de Montpellier). Vélin, avec lettrine et titre enluminés.
Société française d’histoire de l’art dentaire, Groupement des sociétés scientifiques odonto-stomatologiques et Société francophone de réhabilitation maxillo-faciale (2012)
2 000 €
,
2 000 €
et
3 000 €
pour l’acquisition de la collection du docteur Albéric Pont, consacrée aux gueules cassées (moulages, albums et photographies, plaques de verre, publications).
7 500 €
pour la restauration de dix ouvrages du fonds ancien.
15 000 €
pour le renouvellement d’une station de numérisation (modèle « Supra Scan Quartz A1 » d’I2S, distribué par Spigraph).
5 000 €
pour la restauration des dessins originaux exécutés par Gérard de Lairesse en 1680.
3 000 €
pour la restauration de deux documents.
L'Anatomie du supplicié, par Midori (1842) un makémono japonais long de 18,53 m.
L'Anatomia humani coporis de Govert Bidloo (Amsterdam, 1685).