L. 718.  >
À André Falconet, le 3 janvier 1662

Monsieur, [a][1]

Le roi [2] a fait des chevaliers de l’Ordre [3] en bon nombre. La cérémonie de leur promenade était fort belle et il y avait plaisir de les voir passer. [1] M. Fouquet [4] est dans le Bois de Vincennes, [5] bien enfermé. Il y en a qui croient qu’il sera quitte à bon marché à cause que le roi [6] et la reine d’Angleterre [7] s’emploient pour lui ; mais le sieur Colbert [8] est contre et l’on croit que le roi est fort attaché à ses sentiments. M. le cardinal de Retz [9] a fait enfin son accord, et a donné sa démission pure et simple au roi. On lui donne pour son archevêché de Paris l’abbaye de Saint-Denis [10] avec un autre grand revenu. Le roi lui permet, au lieu de venir à Paris, de se retirer en Lorraine en sa terre de Commercy [11] dont il est damoiseau (cela s’appelle dans le latin du moyen âge domicellus). [2] Voilà un homme qui a mal joué son rôle et qui, pour avoir déplu à la reine mère [12] durant nos guerres parisiennes, a perdu l’archevêché de Paris qui est, comme vous savez, un bon morceau de 100 000 livres de rente[3] Les Allemands ont peur de la guerre en leur pays l’été prochain, à quoi néanmoins il n’y a pas grande apparence, vu que la paix est arrêtée entre l’empereur [13] et le Turc. [4][14] Je vous supplie de m’acheter chez M. Huguetan [15] un nouvel exemplaire de la nouvelle édition en deux tomes in‑foQuæstionum medico-legalium[16] c’est pour envoyer à un de mes amis en Flandres. [17] Je vous prie d’assurer le R.P. Théophile Raynaud [18] que je suis son très humble serviteur, et lui demander quand il fera imprimer la seconde partie de ses Heteroclita spiritualia[5] Je vous baise très humblement les mains et suis de tout mon cœur votre, etc.

De Paris, ce 3e de janvier 1662.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de André Falconet à Guy Patin, le 3 janvier 1662.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0718
(Consulté le 07.04.2020)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.