L. latine 267.  >
À Julius Hacberg ou Hakeberg,
le 2 novembre 1663

[Ms BIU Santé no 2007, fo 156 ro | LAT | IMG]

Au très distingué M. Julius Hacberg, noble allemand, à Helmstedt.

Très distingué Monsieur, [a][1]

Je n’ai pas voulu laisser passer l’occasion que M. Hermann Conring [2] m’a donnée de vous écrire, pour vous faire savoir que je vis et me porte bien, me souvenant très souvent de vous depuis le moment où vous êtes reparti en Allemagne. Rappelez-vous, je vous prie, les thèses et disputations académiques que vous avez ici promis de me procurer, et envoyez-en le paquet à M. Bec, à qui j’en rembourserai immédiatement le coût, [1][3] tant pour leur achat que pour leur port. Vous avez emporté avec vous la liste, écrite de ma main, de celles que vous deviez m’acheter à Helmstedt. [4][5] Faites, s’il vous plaît, en sorte que mon attente ne soit pas déçue. Je salue les très distingués Conring, Vogler [6] et Meibomius ; [7] vous apprendrez de lui les nouvelles d’ici ; [2] elles sont encore peu nombreuses, mais si je ne me trompe, plusieurs nous arriveront bientôt. Vale, très distingué Monsieur, et aimez-moi.

De Paris, ce vendredi 2d de novembre 1663.

Vôtre de tout cœur, Guy Patin.


a.

Brouillon autographe d’une lettre que Guy Patin a écrite à Julius Hacberg, ms BIU Santé no 2007, fo 156 ro.

1.

Ce M. Bec (prénom inconnu) était agent du duc de Brunswick à Paris ; il demeurait au faubourg Saint-Germain et servait d’intermédiaire à Guy Patin pour sa correspondance avec Helmstedt.

2.

Vprécédente lettre latine (266).

s.

Ms BIU Santé no 2007, fo 156 ro.

Cl. viro. D. Iulio Hacberg, nobili Germano, Helmstadium.

Datam occasionem ad Te scribendi per Cl. Virum D. Herm. Conringium, nolui
mihi perire, Vir Cl. ut scias me vivere et valere, Tuiq. sæpissime memorem
factum, ab eo tempore quo in Germania reversus es. Memor esto quæso, vestrarum
Theseωn et Disput. Academ. quas Te mihi comparaturum hîc promisisti, et
fasciculum mitte ad Dominum Bec, cui statim pretium refundam, tum emptionis,
tum vecturæ. Indicem earum Helmstadij emendarum manu mea scriptum tecum
abstulisti : fac sodes, ne me pæniteat expectationis. Cl. viros, Conringium,
Voglerum et Meibomium
saluto : à quo disces quæ hîc nova sunt, adhuc pauca :
verùm, ni fallor, plura imminent. Vale, Vir Cl. et me ama. Parisijs,
die Veneris, 2. Nov. 1663.

Tuus ex animo, Guido Patin.


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Julius Hacberg ou Hakeberg, le 2 novembre 1663

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1300

(Consulté le 18/05/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.