À Charles Spon, le 12 septembre 1645

Note [9]

Feu M. Brayer pouvait être l’un des deux Brayer prénommés Gaspard, natifs de Château-Thierry, qui avaient été reçus docteurs régents de la Faculté de médecine de Paris au début du xviie s. : Gaspard i (mort en 1639), docteur en 1612, devint médecin du roi et du prince de Soissons ; Gaspard ii, son fils aîné (mort en 1630), avait été reçu en 1619. Ils étaient respectivement père et frère aîné de Nicolas Brayer (régent en 1628, v. note [2], lettre 111) (M. Andry, Encyclopédie méthodique). Les Exercitationes [Essais] de Saumaise sur Solin ayant paru en 1629, il pouvait s’agir ici de l’un ou l’autre Gaspard.

Denis Allain (Paris vers 1590-2 juin 1658) avait été reçu docteur régent de la Faculté de médecine de Paris en 1618. Estimé de Guy Patin, il présida (et donc écrivit probablement) la thèse cardinale de Charles Patin en 1655 (v. note [7], lettre 396). Frappé de paralysie la même année, il demeura infirme jusqu’à sa mort.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 12 septembre 1645, note 9.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0126&cln=9
(Consulté le 02.04.2020)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.