À Charles Spon, le 16 août 1650

Note [47]

L’Isle-Saint-Georges se situe sur la rive gauche de la Garonne à une vingtaine de kilomètres en amont de Bordeaux. La place était tenue par les frondeurs depuis le 27 juin.

Journal de la Fronde (volume i, fo 274 vo) :

« L’on se défend toujours vigoureusement à l’Isle-Saint-Georges, où le sieur de Nort, capitaine au régiment d’Enghien, y ayant conduit du secours, fit une sortie sur les gens du chevalier de La Valette {a} dans le temps qu’ils attaquaient une barricade avancée, et les repoussa vivement après en avoir tué deux à trois cents ; sur quoi, ce chevalier les ayant ralliés et s’étant mis à la tête pour faire une seconde attaque, fut encore repoussé, et blessé à la cuisse et l’épaule si dangereusement qu’on le croit mort à Castres. » {b}


  1. V. note [91], lettre 166.

  2. La Valette mourut en effet, et la cour quitta Libourne pour Cadillac. La Meilleraye reprit l’Isle-Saint-Georges le 11 août.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 16 août 1650, note 47.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0240&cln=47
(Consulté le 06.03.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.