À Charles Spon, le 9 mai 1653

Note [20]

À la mort d’Édouard Molé, évêque de Bayeux et fils aîné de Mathieu i, garde des sceaux, survenue le 6 avril 1652 (v. note [15], lettre 285), le roi avait attribué son siège à François Molé, troisième fils de Mathieu i. Le 16 décembre 1650, François, abbé de Sainte-Croix de Bordeaux, de Saint-Paul de Verdun, etc. avait été reçu conseiller clerc en la quatrième Chambre des enquêtes du Parlement de Paris. Il renonça à l’évêché de Bayeux en 1654, en faveur de François Servien (v. note [45], lettre 155), frère aîné d’Abel (Gallia Christiana). François Molé devint maître des requêtes en 1657. Il mourut en 1712 âge de 87 ans, après avoir été lieutenant de la vénerie du roi et « un des plus grands chasseurs de son temps aux chiens courants, dont il donna encore des preuves la dernière année de sa vie » (Popoff, no 123).


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 9 mai 1653, note 20.
Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0312&cln=20
(Consulté le 13.08.2022)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.