À Charles Spon, le 9 mai 1653

Note [8]

Jacques Dinet (Moulins 1580-Paris 12 décembre 1653), admis au noviciat de la Compagnie de Jésus en 1604, s’était fait remarquer par ses talents de prédicateur. Nommé recteur d’Orléans, de Tours, de Reims puis enfin de Paris, il était devenu provincial de France et de Champagne, confesseur de Louis xiii. Il était alors nommé confesseur de Louis xiv après la mort du P. Paulin (v. note [3], lettre 204), mais il mourut peu de temps après avoir acquis cette charge (Jestaz).

Le P. Dinet a laissé une relation fidèle de la dernière maladie de Louis xiii : L’Idée d’une belle mort ou d’une mort chrétienne, dans le récit de la fin heureuse de Louis xiii, surnommé le Juste, roi de France et de Navarre. Tiré de quelques mémoires du feu P. Jacques Dinet, son confesseur, de la Compagnie de Jésus. Par le P. Antoine Girard, de la même Compagnie (Paris, Imprimerie royale, 1656, in‑fo).


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Lettre de Guy Patin à Charles Spon, le 9 mai 1653, note 8.
Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0312&cln=8
(Consulté le 06.03.2021)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.