À André Falconet, le 14 février 1662

Note [3]

Simon Arnauld d’Andilly, sieur (en 1660) puis marquis (en 1682) de Pomponne (Paris 1618-Fontainebleau 1699) était le deuxième fils de Robert Arnauld d’Andilly (v. note [4], lettre 845), le frère aîné de Henri, évêque d’Angers, et d’Antoine, le Grand Arnauld, benjamin de la fratrie.

Envoyé en 1642 auprès de Michel Le Tellier à l’armée d’Italie, commandée par Turenne, Simon avait été nommé conseiller d’État en 1645, intendant à Casal jusqu’en 1647. À la suite de nombreuses missions administratives et diplomatiques en Italie, il était entré dans les intimes de Nicolas Fouquet, ce qui lui valait d’être exilé à Verdun le 2 février 1662. Il ne fut autorisé à revenir à Paris qu’en février 1665, pour reprendre ses activités diplomatiques au service de la Couronne de France, notamment comme ambassadeur en Suède et en Hollande.


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 14 février 1662, note 3.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0725&cln=3

(Consulté le 23/05/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.