Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Grotiana 1

Note [40]

« Celui qui a rongé la chair et les os des pères et du peuple, meurt justement rongé de toute chair jusqu’aux os ! »

Sans en nommer l’auteur, Guy Patin a cité ces vers dans sa lettre à Charles Spon du 19 juin 1643 (v. sa note [33]).

En disant que Richelieu avait « bâti les murailles de la Sorbonne », Hugo Grotius se souvenait que le cardinal, ancien élève, sociétaire puis proviseur (depuis 1622) du plus prestigieux collège de Paris, avait entrepris (en 1627) les gigantesques travaux de reconstruction et d’agrandissement de l’établissement, dont la chapelle abrite toujours aujourd’hui son tombeau.


Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Grotiana 1, note 40.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8200&cln=40

(Consulté le 18/04/2024)

Licence Creative Commons "Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron." est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.