Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Triades du Borboniana manuscrit

Note [8]

Triade 6.

« “ Voici trois souhaits exprimés en toute priorité : le port, par le marin ; la mère patrie, par le voyageur ; la liberté, par l’esclave. Un noble esprit les voit accomplis en même temps par la mort du corps. ” Fr. Piccolomineus, dans ses livres sur la Génération et la corruption, page 379 » :

Francisci Piccolominei Senensis Philosophi celeberrimi Commentarii Duo : Prior, in Libros Aristotelis de Ortu et Interitu ; Alter, in tres Libros eiusdem, de Anima. Multiplici Annotationum varietate amplificati. Nunc primo in Germania excusi.

[Deux Commentaires de Franciscus Piccolomineus, très célèbre philosophe natif de Sienne : {a} le premier porte sur les livres d’Aristote au sujet de la Naissance et de la Mort ; {b} le second, sur les trois livres du même auteur au sujet de l’Âme. Amplifiés par la très riche diversité de leurs annotations. Imprimé pour la première fois en Allemagne]. {d}

Cette triade cite mot pour mot un verset d’une méditation intitulée Themata de Morte [Propositions sur la mort] (deux premières lignes de la page 379) ; ajoutée à la fin du premier commentaire, elle commence par cette introduction (pages 376) :

Dum campum ortus, et interitus decurrimus, Mors atra se nobis offert, et vultu truculento, ac minitante, non vitabitis, inquit, aciem meæ falcis, qua cunctos quamvis impariter natos pariter prosterno ; Cui nos invicto animo, his muniti sententiis, intrepidi occurramus ; oblatamque falcem, nedum retundendo, sed etiam in eam torquendo, ita exclamemus

[Quand nous parvenons au moment de lever le camp et de trépasser, la noire Mort, avec son visage terrible et menaçant, se présente et nous dit : « Vous n’échapperez pas au tranchant de ma faux, je l’abats pareillement sur vous tous, quoique la naissance vous ait faits inégaux. » Soyons intrépides, faisons-lui face, armés d’un invincible courage et des paroles que voici, et sans essayer d’écarter la faux qu’elle nous présente, mais en nous tournant vers elle, exclamons-nous donc…] {c}


  1. Francésco Piccolomini, né en 1574, fut nommé supérieur général des jésuites de 1649 à 1651, v. note [24], lettre 246.

  2. Deux livres d’Aristote autrement intituléss De Generatione et Corruptione [De la Génération et de la Corruption].

  3. Francfort-sur-le-Main, Matthæus Beckerus, 1602, in‑4o de 1 019 pages.

  4. Suivent les très nombreux versets religieux de Piccolomini sur la vie éternelle qui attend les humains après leur mort.


Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Triades du Borboniana manuscrit, note 8.
Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8212&cln=8
(Consulté le 01.10.2022)

Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.