Fiche biographique
Bruno, Jacobus Pankratius

Citer cette fiche
Imprimer cette fiche

 

Médecin allemand (Altdorf 1629-ibid. 1709), élève de Caspar Hofmann (mort en 1648), Jakob Pancraz Bruno [1] avait étudié à Altdorf, Iéna et Padoue. Sa Dissertatio inauguralis de Ophtalmia [Dissertation inaugurale sur l’Ophtalmie] a été soutenue et publiée à Altdorf en 1653 (in‑8o). Nommé professeur de médecine de cette université en 1662, il était médecin titulaire de la ville (poliater) d’Hof-sur-Saale (v. note [3], lettre latine 283). En hommage à son maître bien-aimé, il a publié son Isagoge Medica [Introduction médicale] avec un Oratio de Vita, Moribus et Scriptis laudati Hofmanni [Discours sur la vie, les mœurs et les écrits du renommé Hofmann] (Altdorf, 1661), qui contient un bel éloge de Guy Patin (v. note [2], lettre latine 283).

La Staatsbibliothek de Berlin conserve et met en ligne un portrait gravé de Bruno, entouré de cette légende :

Jacobus Pancratius Bruno, Phil. et Med. D. huiusque in Univ. Altdorf Pr. P. Incl. Reipbl. Norimberg. Medicus, Æt. Ann. lviii. An. 1687.

[Jacobus Pancratius Bruno, docteur en philosophie et médecine, premier professeur de cette seconde matière en l’Université d’Altdorf, médecin de la célèbre République de Nuremberg, à l’âge de 58 ans, en l’an 1687].

Il illustre son édition du Lexicon Medicum [Dictionnaire médical] grec et latin de Bartolomeo Castelli, médecin de Messine (Nuremberg, Johann Tauber, 1688, in‑4o ; première édition à Venise, 1607), et est accompagné de ces vers de son collègue et ami Johann Christoph Sturm (1635-1703), premier professeur de mathématiques et de philosophie naturelle :

Ex facie si nosse animum datur ; Ingeniique
Vim si Scripta Virum produnt ; si facta labores ;
Si Vigiles Libri noctes : hæc explicet Icon,
Hic liber edoceat, tot item monumenta loquantur,
Quis, quantusque, fiet Noster, quaque indole, Bruno
.

[S’il est donné au visage de révéler l’esprit, si les écrits expriment la force des hommes, si leurs accomplissements attestent de leurs labeurs, si leurs livres traduisent leurs nuits de veille, alors ce portrait affichera, ce livre apprendra, et tous ces monuments diront qui est notre Bruno, et combien tous ses talents produiront encore].

Notre édition contient une lettre que Patin a écrite à Bruno le 28 février 1669, où il est, bien entendu, principalement question des ouvrages posthumes d’Hofmann.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Fiche biographique. Bruno, Jacobus Pankratius

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8126

(Consulté le 21.06.2021)