Autres écrits
Traité de la Conservation de santé (Guy Patin, 1632) : Chapitre V  >

Codes couleur
Citer cet écrit
Imprimer cet écrit
Imprimer cet écrit avec ses notes

 

Du mouvement et de l’exercice [a][1]

Tout mouvement de notre corps se divise en naturel ou volontaire. Le ventricule, [1] les intestins, les veines et autres parties de notre corps s’attirent de la nourriture, le cœur et les artères battent incessamment, le tout par le moyen d’un mouvement naturel. Le mouvement volontaire comprend toute sorte d’exercices qui se font avec conseil et par acte de volonté, desquels il y a plusieurs différences, comme courir, sauter, danser, fouir, [2] ramer, porter quelque fardeau, aller à la chasse, se promener à cheval, etc. L’exercice est bon à plusieurs choses, mais particulièrement à augmenter la chaleur naturelle, à émouvoir les esprits et à fortifier les parties solides de notre corps. Le temps de l’exercice est devant le repas, au matin et au soir, et non jamais incontinent après, comme a recommandé Hippocrate, 6e Épidém.[2] où il veut que les hommes se gouvernent fort sagement, et gardent une grande médiocrité au travail, au manger, au boire, au dormir, et en l’acte vénérien. Voici ses mots : labor, cibus, potus, somnus, venus, omnia mediocria[3] Les exercices immodérés et les mouvements excessifs rendent le corps maigre et bilieux ; [3] le trop peu d’exercice le rend pesant et paresseux. C’est pourquoi il faut s’y comporter médiocrement, avec beaucoup de discrétion et de modération, de peur que de là ne provienne quelque maladie, d’où on doit espérer une heureuse santé. Il est permis de s’exercer jusqu’à ce que le corps commence à s’échauffer, à s’enfler, que la couleur du visage devienne vermeille, que quelque petite sueur apparaisse et que l’on commence à se lasser.

> Chapitre vi, Du repos

> Retour à la table des chapitres


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits. Traité de la Conservation de santé (Guy Patin, 1632) : Chapitre V

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8172

(Consulté le 25.09.2020)