L. reçue 26.  >
De André Falconet,
le 14 août 1657

Codes couleur
Citer cette lettre
Imprimer cette lettre
Imprimer cette lettre avec ses notes

 

Monsieur, [a][1][2]

Je ne vous saurais assez témoigner l’obligation que notre Collège [3] et moi vous aurons des bons offices que vous nous voulez rendre au procès contre Basset. [4] C’est un petit impudent, et qui nous a tretous si mal traités qu’il faudrait être sans ressentiment pour n’en pas tirer raison. Je crois que vous nous y aiderez et que, quoi que dise M. Gras [5] qu’il vous ait écrit en sa faveur, que vous préférerez tout un Collège, MM. Guillemin, [6] Spon et moi qui vous en supplions, aux prières qui ne sont ni justes, ni de saison, mais plutôt conçues pour satisfaire à sa passion et à l’animosité qu’il peut avoir contre quelques particuliers. [1] Je vous ai toujours cru et connu pour fidèle et véritable ami : que j’en reçoive, je vous prie, des effets dans une rencontre si importante ; vous verrez en quels termes M. Spon vous en écrit. Tenez pour assuré que c’est un faible personnage. [7]

M. de Narbonne [8] et M. de Rebé [9] sont à Rebé en Roannais où ils demeureront jusqu’à la fin de septembre. [2] Le dernier a été cruellement tourmenté de colique néphrétique [10] et puis de la goutte ; [11] vous en connaissez l’humeur et la manière de vivre. Je suis bien aise qu’il ait reconnu en partie votre mérite et les obligations qu’il vous a. Si vous êtes satisfait, je souhaiterais qu’il se montrât souvent des occasions de semblable nature. Je suis de tout mon cœur, Monsieur, votre très humble et très obéissant serviteur.

Falconet.

À Lyon, ce 14e août 1657.


Écrire à l'éditeur
Licence Creative Commons "Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron" est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale 4.0 International.
Une réalisation
de la BIU Santé
×
     [1] [2]   Appel de note
    [a] [b]   Sources de la lettre
    [1] [2]   Entrée d'index
    Gouverneur   Entrée de glossaire

× Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De André Falconet, le 14 août 1657

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9026

(Consulté le 16.10.2019)