À Vopiscus Fortunatus Plempius, le 9 février 1657
Transcription

ms BIU Santé 2007, fo 52 vo.

^ Plura quæ scribam impræsentiarum non suppetunt : hîc itaque desino.
Vale et me ama, Vir Clarissime, tui amantissimum.

Tuus ex animo Guido Patin.

Parisijs, die Veneris,
9. Febr. 1657.

^ Hîc habemus Selecta Medica Cl. Viri, et Amici nostri, D. Vander
Linden : quem Te vidisse non dubito : liber est optimi commatis, et
de meliore nota : nec enim aliorum more nugatur, nec ineptit : quem
etiam ideo cariorem habeo, quo cum laude Tui meminerit, imò et mei,
qui nullum adhuc tale Elogium promerui. Plura quæ, etc.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Vopiscus Fortunatus Plempius, le 9 février 1657. Note t

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1107&cln=t

(Consulté le 22.01.2021)

Licence Creative Commons