À Charles Spon, le 22 août 1645, note 1.
Note [1]

Nouvelle allusion à Lazare Meyssonnier, protestant récemment converti au catholicisme, que Guy Patin tenait pour fou.

« Nos plénipotentiaires » étaient probablement les diplomates français envoyés à Münster pour négocier la paix, mais je n’ai pas trouvé de référence imprimée qui y corresponde.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 22 août 1645, note 1.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0125&cln=1

(Consulté le 23/06/2024)

Licence Creative Commons